La religion prévient-elle le suicide ?

Jul 11, 2017 par

Dans certaines régions du globe, comme les Etats-Unis ou encore la Russie, la religion serait associée à des taux de suicide inférieurs. Pour l’Europe et l’Asie, la tendance est en revanche, plutôt inversée. Des chercheurs américains ont pour la première fois analysé le lien entre le suicide et la religion.

La religion, un facteur protecteur mais pas pour tous !

L’étude américaine financée par le NIH (National Institutes of health) et dont les résultats sont parus dans The Journal of Health and Social Behavior, s’est déroulée de 1981 à 2007 dans 42 pays et sur 7 religions différentes. La pratique religieuse était mesurée selon le pourcentage d’individus assistant au minimum 1 fois par mois aux offices religieux.

Les résultats de cette étude montrent qu’il existe des inégalités en fonction des pays. En effet, dans certains pays notamment du sud de l’Europe comme la Grèce, la Croatie ou le Portugal, de l’Ouest de l’Europe dont la France, l’Allemagne ou la Belgique et de l’Asie de l’Est (Chine, Corée, etc.), la pratique religieuse serait associée à des taux plus élevés de suicide.

Tandis que dans les pays anglophones, en Amérique Latine ou encore dans l’Est et le Nord de l’Europe, la religion aurait un effet protecteur vis-à-vis du suicide.

Pour expliquer ces différences, l’un des auteurs de l’étude avance que les habitants européens ont tendance à accorder moins de crédit à la religion et à se méfier des institutions religieuses. Quant à l’Asie de l’Est, l’orientation vers le bouddhisme et le confucianisme (l’une des plus grandes écoles philosophiques, morales et politiques de Chine) favoriserait la spiritualité individuelle. Ainsi, ces deux comportements seraient à l’origine d’un affaiblissement des communautés religieuses, et par extension d’une diminution du caractère protecteur de la religion sur le suicide, visible dans certaines régions du monde.

Au sein d’un même pays, des différences entre les religions ?

Puisqu’il existe semble-t-il des différences du nombre de suicides entre les diverses régions du monde, quand est-il au sein d’un même pays où plusieurs religions cohabitent ?

Au 18ème siècle, un éminent sociologue français, Emile Durkheim, avait observé en Suisse que le taux de suicide été plus important chez les protestants que chez les catholiques. Bien que peu de données soient disponibles sur le sujet, une étude nationale Suisse s’est attachée à étudier, sur l’année 2000, l’association entre la religion et le nombre de suicides. Pour cela, 1 722 456 catholiques, 1 565 452 protestants et 454 397 personnes non affiliées à une religion ont été recensés.

Les résultats confirment les observations du sociologue français :

  • Pour les catholiques, 1664 suicides enregistrés soit 19.7 sur 100 000 personnes ;
  • Pour les protestants, 2 158 suicides comptabilisés soit 28.5 sur 100 000 individus ;
  • Pour les individus non affiliés, 882 suicides répertoriés soit 39.0 sur 100 000 personnes.

Les auteurs concluent à un effet protecteur de la religion (par rapport aux non-croyants). Cet effet est plus important pour les catholiques que pour les protestants. Via des analyses supplémentaires, les auteurs ont également déterminé que la religion a un impact plus positif sur le suicide pour les personnes plus âgées (par rapport aux jeunes) et les femmes (par rapport aux hommes).

Finalement, on peut retenir que la religion de manière générale aurait un rôle plutôt protecteur, en particulier lorsque l’aspect collectif est préservé. Cependant, cette protection vis-à-vis du suicide peut varier selon les religions.

Charline D., Pharmacien

– Suicide, la religion est-elle toujours un facteur protecteur ? le généraliste. Le 2 juillet 2017.
– Religion and assisted and non-assisted suicide in Switzerland: National Cohort Study. Le 13 septembre 2010.
Charline D.

Pharmacienne.

Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.

Aime le sport et la mode.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.