Conduites suicidaires : quand Facebook nous veut du bien

Feb 12, 2017 par

conduites-suicidaires-Suicides-Facebook

27, c’est le nombre de suicides par jour en France, soit plus d’un décès par heure. Loin devant la mortalité routière, le suicide peut pourtant être évité ! Conduites Suicidaires fait le point sur le sujet.

Suicides : une priorité de santé publique

Avec le « Plan national d’actions contre le suicide 2011-2014 » et le rapport « Prévenir le suicide : un impératif mondial », publié en 2014 par l’OMS, la sonnette d’alarme est définitivement tirée. La prévention du suicide est désormais classée au rang de priorité élevée dans le programme d’action mondial de santé publique.

En 2016, le deuxième rapport de l’Observatoire National du Suicide (ONS) fait état de 200 000 tentatives de suicide et environ 10 000 décès par an. Les suicides représentent 2 % de la mortalité en France et aucune classe d’âge ne semble épargnée.
Quelques chiffres

  • 75 % des suicides sont masculins
  • 40 % des suicides sont entre 45-64 ans
  • 2ème cause de mortalité chez les moins de 25 ans
  • 54 % de décès par pendaison chez les hommes et 32% chez les femmes
  • 1 million de décès par suicide chaque année dans le monde selon l’OMS

Taux de suicide standardisés dans les départements métropolitains et d’outre-mer pour 100 000 habitants, en 2012

taux-suicides-par-departements

Source • CépiDc, réalisation DREES et InVS, standardisation sur la structure par âge de la population française en 2012.

Selon l’OMS, plusieurs mesures doivent être prises pour limiter les tentatives de suicide, telles que :

  • Diminuer l’accès aux moyens de se suicider (pesticides, armes, médicaments par exemple) ;
  • Lutter contre l’alcoolisme ;
  • Développer le dépistage, le traitement et la prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux, de douleurs chroniques, de détresse émotionnelle ou de dépendance à une substance ;
  • Assurer le suivi et le soutien des personnes ayant déjà fait une tentative de suicide.

A savoir ! Une étude menée par le Dr Winther Gunnes laisse entendre la possibilité qu’un jeune ayant survécu au cancer serait 2 fois plus exposé au risque de suicide. Cependant, les résultats de cette étude demandent confirmation. Dossier à suivre…

Prévenir le suicide avec Facebook

Avec le lancement de son nouveau « bouton d’alerte », Facebook fait le pari d’une solution pour prévenir les suicides. L’objectif du réseau social est de pouvoir répondre à la question : que faire lorsque l’on constate un état dépressif voire suicidaire dans le message d’un ami ?

La marche à suivre semble simple : une nouvelle fonction permettrait de « marquer » le message à risque qui serait alors transmis automatiquement à une équipe habilitée à gérer ce genre de situation. L’équipe serait opérationnelle 24h/24 et 7j/7. Si après l’étude du message, les doutes s’avèrent fondés, la personne à risque est contactée afin de lui fournir l’aide nécessaire.

Facebook précise : « Nous lui fournissons également des options permettant de prendre contact avec l’ami qui l’inquiète, de s’informer sur les moyens de lui venir en aide, et de nous signaler tout contenu qui lui semblerait troublant. »

Dans le même esprit, une étude récemment publiée sur The official journal of the American association of suicidology a montré des résultats prometteurs. Les auteurs ont misé sur le développement d’un algorithme permettant d’identifier automatiquement (par une machine) les sujets à tendance suicidaire par le simple enregistrement de leur consultation hospitalière.

L’analyse des signaux audio des patients est basée sur deux paramètres : linguistique et acoustique. Cette approche informatique permettrait d’entrevoir de nouvelles possibilités d’innovation dans les soins suicidaires.

Il semblerait donc que l’heure soit au développement de nouveaux outils au service de la prévention des conduites suicidaires. Toutefois, la meilleure des armes reste la parole, personne ne devrait avoir à souffrir en silence.

A savoir ! L’Union Nationale pour la Prévention du Suicide (UNPS) propose actuellement, et durant tout le mois de février, les Journées Nationales de Prévention du Suicide dont le thème est « Relier, communiquer, prendre soin en prévention du suicide ».

Charline D., Pharmacienne


Sources :

Observatoire national du suicide.. Connaître pour prévenir : dimensions nationales, locales et associatives. 2e rapport/février 2016.
OMS.. Suicide. Aide-mémoire. Mis à jour septembre 2016.
Inserm. Suicide : autopsie psychologique et prévention. Janvier 2010.
University of Bergen.Young cancer survivors have twice the risk of suicide. ScienceDaily. 30 novembre 2016.
A Machine Learning Approach to Identifying the Thought Markers of Suicidal Subjects : A Prospective Multicenter Trial. Pestian J.P., at al. Suicide Life Threat Behav. 3 Novembre 2016.
Blog Infosuicide.org actualités.
Facebook lance son bouton de prévention du suicide en Français / Critiques débats. 21 juin 2016.

Charline D.

Pharmacienne.

Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.

Aime le sport et la mode.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.